« 130 - Visite de supermarché | Accueil | 132 - Neige ! »

Commentaires

Alcib

Tu fais vraiment partie des personnes bien élevées si avais l'habitude d'arriver chez tes amis une quinzaine de minutes après l'heure fixée. Je lis souvent et j'ai souvent entendu des amis dire qu'un tel, supposé ami, était arrivé deux heures plus tard : je n'ai pas besoin de te dire que ces prétendus amis ne seraient plus souvent invités chez moi s'ils me faisaient ce coup.
J'adopte aussi ce principe d'arriver quelques minutes après l'heure fixée. Mais durant de nombreuses années, à Paris, si un ami me disait de venir pour 18 heures afin de prendre l'apéritif, j'arrivais pour 18 heures ou 18 h 02 car si j'arrivais plus tard, je devais justifier ce retard. Cet ami, qui m'a appris tant d'autres choses, croyait un peu comme moi que « la ponctualité est est la politesse des rois. »

D'autre part, j'ai horreur des personnes qui arrivent en avance quand on les invite chez soi. La dernière fois qu'un ami m'a fait cela, sous prétexte qu'il était dans le voisinage, je l'ai envoyé explorer le voisinage, lui demandant de revenir à l'heure indiquée. À quoi bon s'entendre sur une heure si c'est pour arriver une heure à l'avance ou deux heures plus tard. J'ai horreur d'attendre, mais si j'invite chez moi, je préfère attendre cinq ou dix minutes que de voir les invités arriver quand je suis sous la douche.

Je fais partie de nombreux comités et je suis tout à fait d'accord avec le principe de commencer la réunion à l'heure fixée. Un ancien patron avait même pris l'habitude de verrouiller la porte de la salle une fois la réunion commencée pour faire comprendre aux retardataires que leur négligence ou leur insouciance avait des conséquences. En ce moment, je participe à une formation tous les jeudis ; dix minutes après le début de la formation la porte est verrouillée et les retardataires sont considérés comme absents.

Hélas, je ne crois pas que ce soit là un principe ni une habitude propre au Québec ni au Canada, bien que le souci de la ponctualité et du respect des collègues soit ici plus présent qu'en France. Malgré tout l'amour que j'ai eu pour la France, je crois que je ne pourrais maintenant y vivre que si j'étais tout à fait libre, sans obligation professionnelle.

Pour ce qui est d'arriver en avance, comme dans les exemples que tu donnes, je considère qu'il s'agit là d'un manque de savoir-vivre que je n'hésiterais pas à tirer au clair.

Je n'ai pas plus de tolérance pour ceux qui, longtemps après le dessert et le café, quand tous les sujets de conversation sont épuisés comme le sont les hôtes, sont incapables de se résigner à se lever pour partir.

Patrick (Montréal)

vous avez tellement raison pour ce qui est d'arriver à l'heure, chez moi c'est au point que j'ai toujours de la lecture dans ma voiture au cas ou j'arrive en avance à un rendez-vous et ça m'arrive souvent ( j'ai des sièges chauffants un petit plus pour bouquiner tranquille en hiver)

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Ma Photo

Météo

Cartes

Horloges

  • MONTREAL
  • PARIS - LIMOGES - BREST

août 2010

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

Earthball


Google Analytics