« 150 - Redoux | Accueil | 152 - Prix des fruits à Montréal »

Commentaires

Alcib

Je ne suis pas le Québécois qui pourra éclairer ta lanterne. Il y a si longtemps que j'ai cessé de fréquenter les églises, je ne vais pas y retourner par la porte de Loblaws.
Je me souviens cependant que des collègues de travail, il y a plusieurs années, achetaient ces retailles d'hosties et les grignotaient comme d'autres grignotent toutes sortes de croustilles, épicée, au fromage ou au vinaigre, ou tous ces nachos qui empestent le maïs frit... Ça me semblait donc une simple croustille, sans gras et sans épices. Pour certains, certaines, car il s'agissait surtout de femmes adultes, il y avait un peu le plaisir du geste teinté de sacrilège, comme si on avait pillé la sacristie.
Je crois que c'est le seul usage de ces retailles, vraiment vendues comme des « retailles » et non comme des hosties. On les achète (pas moi) comme d'autres achètent les « trous de beignes », cette partie du beignet rond qu'on a enlevé et que l'on fait frire comme le beignet lui-même...
Ça m'étonnerait que les paroisses achètent leur hosties au marché d'alimentation. Mais on trouve tellement de choses bizarres de nos jours, que ça ne m'étonnerait pas. Et puisque je n'ai plus de prêtre ni d'archevêque dans mon réseau d'amis, je ne suis pas en mesure de vérifier.

Alcib

Voici un article intéressant à ce sujet, que je viens de consulter, après avoir écrit le commentaire précédent : http://www.radio-canada.ca/actualite/v2/lepicerie/niveau2_5435.shtml

Denis

Très intéressant. Merci, Alcib !

orange

Bonjour Denis, je suis québecoise et moi j'achète régulièrement cette chose bizzard a tes yeux et c pour grignoter comme dit Alcib plus haut. Sa aucun rapport avec l'église puisque je ne suis pas pratiquante pentoute. Cé vrai sa goute pas grand chose mais c bien pour passé une fringale sans trop de calorie ;) Voilà pour moi ! Bon blog monsieur !!

Pierre

Les retailles d'hosties ont réapparu depuis peu, dix ans? Consommées comme croustilles, "chips", sans plus, mais non moins atavique avatar d'une certaine époque. Dans les années '50, profiter d'un statut de servant de messe pour en 'piquer' dans la sacristie constituait un délit sérieux. Ceci dit, étonné moi itou de ce retour de retailles - absolument insipides.

Alcib

Je dirais : 20 ans et plus, le retour des retailles, mais peut-être qu'on ne les trouvait pas partout il y a 20 ans.

orange

Petit avis concernant ces hosties. J'ai la quarantaine et quand j'étais petite, on allait chez les carmilites (les soeurs) acheter les retailles. Je me souviens pas que ma mere les achetait à l'épicerie. En tout cas chez nous la mode des chips hostie sa pognait fort hihihi

Luz

Bonjour,
Colombo-Vénézuélienne vivant en France et bientôt au Québec, je suis tombé sur ton blog récemment.. et j'adore !! Enfin, moins surprenant pour moi, ton article me rappel mon enfance, car en Colombie l'hostie est un gâteau traditionnel, et sans rapport avec la religion, il y a des toutes les tailles et nous les mangeons tartinées avec de la confiture de lait ou autre, du chocolat, et parfois avec de la chantilly, comme un sandwich ou même empilées comme un millefeuille, excellent !! J'aurais jamais cru qu'au Québec on pouvait aussi les acheter au supermarché.

[Denis: Merci pour ton message Luz. J'ai un ami colombien et je n'ai jamais pensé à lui poser la question. Bien curieux quand même cet usage de l'hostie. Bonne Année à toi et à tes proches ! ]

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Ma Photo

Météo

Cartes

Horloges

  • MONTREAL
  • PARIS - LIMOGES - BREST

août 2010

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

Earthball


Google Analytics