« 241 - Tour de l'île | Accueil | 243 - Clin d'oeil - Guenilles »

Commentaires

Cynthia

Je crois que tu as compris l'utilisation de la poignée de main. Ce que j'aime chez nous c'est qu'elle est unisexe et permet une distance entre les deux personnes. Je dois t'avouer que je ne serais pas chaude à l'idée de recevoir des bises dans la sphère professionnelle simplement parce que je suis une femme ;)

[Denis: Je te comprends, Cynthia. Je sais que certaines collègues de la gent féminine appréciaient peu ces bises quotidiennes du matin. Surtout quand plus de 50 gars défilent dans ton bureau et que dans la région où je travaillais, c'est 4 bises pour un bonjour !! ]

Didier

En tant que québécois, j'ai découvert ce "rituel de mains" en france....ce rituel peut paraitre parfois sympatique mais peut devenir rapidement une perte de productivité....Par exemple, dans une ancienne société ou je travaillais, des employés de ma société (qui n'étaient même pas des collègues de mon équipe et avec qui je ne travaillais pas directement) venait me serrer systématiquement la main le matin alors que j'avais commencé a me concentrer sur mon travail....au final, je devais compter environ 30 min de perte de productivité le matin dû a ce rituel.

Au Québec, ou l'on pense plus en terme de "time is money", on salut ses collègues oralement sans necessairement donner la main...cest simplement une différence culturelle et il ne faut pas le voir comme une forme d'indivualisme :)...c'est juste différent...

[Denis: Je l'ai compris avec le temps. C'est vrai qu'au début, je prenais cela pour une certaine forme de distance donc de froideur. Certains collègues allant même directement à leur bureau sans saluer personne. Mais c'est vrai que ces poignées de main répétitives et quotidiennes sont une grosse perte de temps !]

Jean-Marc

Je crois que je l'avais déjà raconté quelque part, mais j'ai du me réadapter moi aussi à cette façon de faire que j'avais perdu de vue. J'ai failli faire une grosse gaffe en ne voyant pas la main que mon patron m'a tendue le second jour, pour me saluer. Il m'a fallu une fraction de seconde pour réaliser que...oops ! effectivement, on se sert la main quotidiennement en France -et on se dit bonjour !!! - Pour la bise, c'est un rituel qui est revenu avec quelques unes de ces dames, chose impensable à Montréal.J'ai un fan-club fidèle d'au moins 5 groupies :-))) Ce rituel de la main serrée n'a pas lieu non plus en Italie. Pour avoir travaillé plusieurs années avec des Italiens, pourtant réputés tactiles, la poignée de main est réservée au 1er de l'an et aux grands événements seulement. En ce qui concerne les italiennes, pour cela en revanche, la bibise quotidienne restait de rigueur.. Ouf !!!

[Denis: C'est le genre de code social auquel il faut faire très attention au risque de se faire rapidement cataloguer comme froid ou impoli. Pour l'Italie, je ne savais pas.]

Fred

Même observation, en arrivant en France j'étais un peu confus sur les poignées de mains actives et même à plusieurs reprise la confusion était de passage entre les gens de groupe différent qui ne se connaissent pas ou de vue seulement, encore pire pour la bise! Maintenant après quatre ans j'assume, je ne vais pas faire le tour de tout les bureaux mais lorsque l'occasion se présente la mains est de mise. Au Québec, la bise est réservé à la famille et aux ami(e)s proches ou collègues dans les soirées ou évènements spéciaux. Au boulot au quotidien, on se voit assez souvent comme ça!... Cependant, une autre chose derrière la poignée de main ou la bise c'est les virus de la grippe ou les boutons de fièvres (feux sauvage ou Herpes buccal) qui n'intéresse personne mais où les chances augmentes lors d'échange quotidien. ;-)

[Denis: J'imagine l'inverse - pour un Québécois - assez pénible. Rituel lourd des poignées de main et bises. Pour la propagation de certaines maladies, ce genre de pratique doit favoriser la contamination d'un individu à un autre mais y a t il proportionnellement plus de grippés en France qu'au Québec ? ... ;-) ]

sophie

Très sympathique cet article Denis. C'est vrai qu'en France, se serrer la main est très répandue. Le matin lorsque j'arrive au bureau je sers la main aux personnes de mes deux équipes et la bise m'est simplement faite par un seul de mes collègues. En dehors de ce moment là je salue mes autres collègues verbalement.

rubin

Salut Denis, un petit bail que je ne suis pas passé sur le site car je m'étais absenté.
Effectivement, lors de mon premier job ici, la poignée de main n'avait eu lieu que le premier jour les autres jours , pendant au moins une semaine j'avais toujours tendance à tendre la main et à force d'avoir la main tendu dans l'espace, j'ai fini par m'y habituer.Mais cela reste quand même un mystère pour moi.

PS: Ma copine tient un blog depuis un bon bout, je me suis donc permis de te le rajouter pour éventuellement que tu y jettes un petit coup d'œil. j'espère que cela ne te dérange pas Denis.

[Denis: non ça ne me dérange pas bien sûr. Vais aller faire un tour sur son blog dès à présent ...]

JYPINO

Coucou Denis, je ne sais pas si tu as déjà eu l'occasion de passer du temps en Belgique, mais ici en général, tout le monde au bureau se fait la bise, la poignée de mains est gardée pour le client ou pour les relations moins " intimes " on va dire.

[Denis: Non, je ne savais pas ! Les Belges sont donc des latins]

Laetitia

Ho c'est trop drole, si tu savais Denis comme je déteste les bises du matin en France, Française je m'y suis jamais habituée! et celui en manque d'affection qui te colle des bises comparables a des préliminaires! heurk. Vivement que je fasse partie des Canadiens du Quebec !
Salut et encore merci pour ton Blog je l'adore!

Charles

Sympa, cette analyse sur la poignée de main. Étant Québécois moi-même, je dois dire que je suis souvent déstabilisé à l'université quand je vois des étudiantes d'échange françaises me faire la bise (chose très familière à faire, uniquement réservée aux tantes, cousines et grand-mères). Étrangement, les poignées de main ne sont réservées la plupart du temps que lorsqu'on fait connaissance de quelqu'un pour la première fois, qu'on croise un ami qu'on a pas vu depuis longtemps, le premier jour au boulot, lors d'une décision importante pour "sceller" le pacte... C'est très formel, comme tu l'as si bien dit.

[Denis: et ces différences culturelles peuvent être destabilisantes pour de "jeunes" immigrants. Voire pénibles pour des Québécois qui se voient imposer la bise quotidienne dans une entreprise francaise. Quasi incontournable dans certaines compagnie au risque de passer pour quelq'un de froid et distant]

fred godin

tu dénotes ca dans un contexte de travail mais dans un autre contexte plus famillier ce n'est pas aussi rare...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Ma Photo

Météo

Cartes

Horloges

  • MONTREAL
  • PARIS - LIMOGES - BREST

août 2010

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

Earthball


Google Analytics